"Le don de soi", de Marie Berry.

Une fillette en sursis, découvrant peu à peu les conséquences de la maladie génétique qui l'affecte, une quasi surdité, l'épuisement permanent, les fonctions rénales qui s'arrêtent, mais aussi le dévouement des siens, la générosité « naturelle » d'une mère qui lui donne un de ses reins afin de la sauver…


Une femme fragilisée qui refuse de n'être qu'une malade au long cours, met au monde un fils au péril de sa vie, puis adopte une petite fille, parce que les injustices de naissance la touchent directement.
Et quand, trente-trois ans après la première greffe, elle s'épanouit enfin dans son métier d'artiste, le rein maternel se met en rejet et tout est à refaire !

Mais Marie résiste. À la dialyse, à sa fatigue, à un cancer. Et la famille est là, refusant l'inéluctable. Richard Berry, le frère aîné qui la portait sur ses épaules lorsque, adolescente, elle ne tenait plus sur ses jambes, lui offre à son tour un de ses reins, le 21 juin 2005.

Ce livre a de multiples mérites. Faire apprécier leur chance aux bien portants, prouver aux grands malades que rien n'est jamais perdu, et, surtout, apprendre à recevoir autant qu'à donner. Marie et Richard se sont engagés à encourager le don d'organe et y consacrent une énergie nouvelle : celle que l'une a puisée dans la reconnaissance, et que l'autre a trouvée dans Le Don de soi.


Marie Berry, "Le don de soi" paru le 10 novembre 2005 aux éditions Michel Lafon.

 
     

[Plan du site web] Conception : FatCat Films